logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/03/2016

MARCILHAC SUR CÉLÉ

Abbatiale Marcilhac sur Célé

   

ABBATIALE DE MARCILHAC SUR CÉLÉ

(film tourné avant la restauration)

 

 

 

Histoire de l'abbaye

 

 

La fondation

 

Le nom de Marcilhac apparaît en 654 dans le testament de saint Didier, évêque de Cahors, qui fait des dons à l'abbaye de Saint-Amand qu'il avait fondée et où il souhaitait être inhumé. L’abbaye Saint-Pierre de Marcilhac fut construite au début du IXe siècle par des bénédictins de Moissac, fuyant les Normands. Pépin, roi d'Aquitaine, la prend sous sa protection en 845 ou 848. Au Xe siècle l’abbaye est indépendante. L'abbaye Saint-Pierre est la bénéficiaire de libéralités d'un vicomte de Tulle, Adhémar des Échelles, vers 930, et d'un comte de Rouergue, Raymond II, en 961.

 

 

Au XIIe siècle, elle est très puissante et elle posséda plus de cent fiefs, dont l'église de Rocamadour donnée en 1030 par Déodat ou Dieudonné, évêque de Cahors. Trop riche, elle s’en désintéressa et c’est en vain qu’elle tenta d’en reprendre la maîtrise quand des moines de Tulle y eurent retrouvé le corps de saint Amadour. Le procès entre les deux abbayes a duré jusqu'en 1193, date à laquelle l'abbé de Marcilhac, Géraud, accepte la possession de Rocamadour par le monastère de Tulle contre une indemnité de 3 000 sols.

 

 

 

Durant la guerre de Cent Ans les grandes compagnies anglaises ruinèrent l’église et les bâtiments conventuels. Les Hébrard de saint-Sulpice la relevèrent. Les reconstructions entreprises au XVe siècle sont mises à mal au cours des guerres de religion : une troupe de protestants incendia l'église et une grande partie des bâtiments conventuels subsistants. La Réforme et la Révolution sonnèrent son glas.

 

 

 

L'ancienne abbatiale avec les ruines du cloître et attenantes ont été classées au titre des monuments historiques le 20 novembre 1906, les immeubles aux abords de l'église, le 31 mai 1939, et la porte sud de l'enceinte avec le mur et les maisons qui y sont adossées ont été inscrites le 13 janvier 1965. Le retable majeur a été restauré par l'atelier de restauration Parrot de Vénès en 2010.

 

Abîmée par le temps, la restauration de l'abbaye est entreprise en 2012 par Mgr Norbert Turini et l'abbé Guillaume Soury-Lavergne.

 

En 2015, l'abbé Soury-Lavergne crée le buzz en lançant un appel au bénévolat et au mécénat sur Facebook et le site Credo Funding. Deux objectifs sont fixés : attirer de jeunes bénévoles pendant l'été et installer les orgues de l'abbaye en bâtissant une tribune validée par les services de l’État, et en donnant les moyens au facteur d'orgue de disposer l'instrument à exprimer toute la gammes et la richesse de son timbre unique. La somme nécessaire à réunir est de 50 000 €. Le club de parachutisme de Cahors s'associe à l'action de rénovation en proposant à l'Abbé Guillaume de sauter en parachute une fois un premier objectif de 25 000 € atteint. Le saut a finalement lieu le 17 juillet 2015 à l'occasion des cinquante ans du club de parachutisme, la barre des 25 000 € étant dépassée.

 

 Abbaye de Marcilhac

Le Bourg

46160 Marcilhac-Sur-Célé

   06 31 87 41 80

  marcilhacsurcele@gmail.com

 

 

 

17:04 Publié dans MONUMENTS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique