logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/08/2017

DARF754


DARF754

Florane

Capture d’écran 2017-08-16 à 17.20.05.png

ANDROMÈDE

 

DarF754. En périphérie de la galaxie VL 3.T. Dans le secteur 6. A sept-cent-mille anLus du dernier comptoir de la guilde. Le trou du cul de l'univers !
La dernière fois que je suis venu sur ce caillou pourri, c’était il y a vingt cycles... C’était l’époque où je trafiquais l’élixir de Zébzé. J’étais resté trois périodes dans un de ces taudis insalubres. C’était autant le merdier. Ça n’a pas changé. On dirait même que ça a empiré. J’étais coincé là, le temps de décontaminer la marchandise car j’avais dû traverser la ceinture d’Irybi pour échapper à la surveillance des Sparcs. Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais reparti de cet enfer, les pieds infectés de ces saloperies de vers. Ça m’avait coûté un bon paquet d'opales d’éwéé pour m’en débarrasser. Cette fois, j’ai pris les devants : une injection de Julubo avant de débarquer... Une astuce des Yurhs quand ils viennent ici trafiquer du sexe. Les seuls qui ne sont pas dégoûtés par le physique de ces Hums, Enfoirés de Hums. Pas un d’honnête... Comme cette femelle qui m’a donné rendez-vous ici pour me fourguer sa came. Va falloir que je méfie. J’ai intérêt à vérifier la qualité du vortex, si je ne veux pas me faire refiler une contrefaçon. Quand j’y pense... Comment un peuple qu’on disait si brillant, si conquérant a-t-il pu tomber dans une telle déchéance ? Vivre dans les immondices. Tous avachis sur leurs couches à longueur de temps, obnubilés par la contemplation hypnotique des VidCom, nourris au MinSuc dispensé par la guilde en vertu du traité d’assistance universelle. Le pire c’est que cette lavasse immonde semble leur suffire. Moi si j’étais consul, je ferais en sorte qu’on leur coupe les vivres à tous ces assistés... Faudrait bien qu’ils recommencent à se bouger au risque de crever dans leur merde s’il ne le faisait pas. Les rares vaisseaux marchands Hums que l’on croise parfois dans les comptoirs sont la risée de tous. Et encore, ce ne sont pas de purs Hums . Ils sont métissés avec des Yurhs ou des Xhiss terrassiers. On dirait que c’est le génome Hum qui est porteur de cette décadence... Il a dû transmuter il y a deux mille cycles... Pendant la guerre des Loors. Quand le halo quantique généré par Fulbalar IV a dévasté tout le secteur. Quel gâchis !
C’est là. Les coordonnées correspondent. L’entrée est à moitié obstruée par les immondices. Pouah ! Ça grouille là-dedans. En plus, si j’en crois mes senseurs, c’est radioactif. Faudrait voir à pas y mettre la main. Heureusement aussi que mon respirateur atténue les odeurs. Il y aurait de quoi gerber mon piopomi épicé de ce matin.
Premier niveau elle a dit dans son message. L’escalier n’est plus qu’un sentier. C’est vraiment dégueu tout autour... C’est là. Je frappe.
Elle m’ouvre. Putain quelle horreur ces Hums. Je m’y ferai jamais. Comment la nature a-t-elle pu engendrer une telle anatomie ? Ce corps tout en hauteur, posé sur deux membres seulement... Quelle dépense inutile de leur cerveau à devoir contrôler sans cesse l’équilibre quand ils sont debout ou se déplacent. Et cette symétrie simpliste : deux pauvres yeux qui ne leur permettent pas de voir dans leur dos. Deux oreilles incapables de détecter les iglyonisations lors des transferts de phases. Peu productifs avec leurs deux seuls membres préhensibles, leur deux autres atrophiés ne leur servant qu’aux déplacements. Peuh ! On se demande comment ils ont pu dans un passé si lointain être si rayonnants. Certains prétendent qu’ils auraient fondé la guilde. Je ne peux pas l’imaginer.
Elle m’invite à entrer. D’après Flturg, elle serait une bombe dans son genre. Le genre de femelle qui mettrait les mâles de son espèce en transe. Beuark, tous les goûts sont dans la nature. Ces sortes de longs poils ondulés qui tombent de sa tête jusqu’à sa croupe me répugnent. A sa décharge, ils ont de beaux reflets dorés qui me rappellent ceux des filles d’EXem, quand on fait étape dans les Endrysses du secteur 2. Ah celles là oui, ce sont des bombes. Pas comme cette créature filiforme avec ses deux gros renflements sur le devant.
Elle désigne l’objet sur la table. C’est bien un transzoneur Felju de cinquième génération. En tout cas ça y ressemble. Méfiance. Je sais par expérience que je ne dois pas leur faire confiance à ces enfoirés. Il faut que je vérifie. Je sors les verres polarisateurs de ma combi. Elle a l’air nerveuse, mal à l’aise. Mauvais signe. J’enclenche la Biomutation au minimum. Ça y est, le vortex se forme. Il a l’air conforme dans les harmoniques transconiennes. La vitalité des rémanences est conforme et la phyge est stable. Ça me semble bon. Et mais ..là ! Dans les level-ranks, j’ai failli ne pas le remarquer... Ça scintille. L’équation n’est pas pure ! Il y a des résidus ! Sûr ! C’est de la contrefaçon. Un travail de pro mais pas assez précis pour me berner. Cette salope a voulu me doubler !
J’arrête le module et arrache mes verres. La femelle a compris à mes cinq yeux braqués sur elle que j’ai déjoué son entourloupe. Elle a peur, je le ressens. Mes psycho-senseurs ne me trompent jamais. Elle sait déjà à quoi s’en tenir. Moi, je n’ai pas le choix, ma réputation exige que je réagisse. Que je marque le coup. Elle est paniquée.
C’est fini. Elle n’a pas eu le temps de voir ma main rétractable brandir mon phaser. Le trou béant dans son front rappellera à ses commanditaires qu’on ne me la fait pas. La prochaine livraison, ce sera du bon matos. Maintenant, j’en suis sûr.
Vous avez aimé cette œuvre, partagez-la

SHORT EDITIONS

Enregistrer

17:26 Publié dans NOUVELLES | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique