logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/06/2018

LE PAPE À STE MARTHE


Le Pape à Sainte-Marthe: les chrétiens sans mémoire perdent le sel de la vie

Le Pape à Ste Marthe.png


Le Pape François, dans l’homélie de la messe de ce jeudi 7 juin 2018 à la Maison Sainte-Marthe, a souligné que pour avancer dans la vie chrétienne, nous devons nous rappeler des premières rencontres avec Jésus, qui nous a transmis la foi, et rappeler la loi de l’amour.

Alessandro di Bussolo – Cité du Vatican
La mémoire chrétienne est le sel de la vie, il faut parfois faire un pas en arrière pour avancer: nous devons nous souvenir des premiers moments dans lesquels nous avons rencontré Jésus, faire mémoire de celui qui nous a transmis la foi, et rappeler la loi de l’amour, que le Seigneur a inséré dans nos cœurs. Le Pape François l’a expliqué dans l’homélie de la messe de ce matin, célébrée à la Maison Sainte-Marthe, dans laquelle il s’est appuyé sur l’exhortation apostolique de Saint Paul à Timothée, dans la première lecture : «Rappelle-toi de Jésus-Christ».
C’est une façon d’aller en arrière avec la mémoire pour rencontrer le Christ, «pour trouver des forces et pouvoir cheminer en avant. La mémoire chrétienne est toujours une rencontre avec Jésus-Christ», a expliqué François.
«La mémoire chrétienne est comme le sel de la vie. Sans mémoire, nous ne pouvons pas aller de l’avant. Quand nous trouvons des chrétiens dans mémoire, nous voyons tout de suite qu’ils ont perdu la saveur de la vie chrétienne et qu’ils ont fini par devenir des personnes qui accomplissent les commandements mais sans la mystique, sans rencontrer Jésus-Christ. Et Jésus-Christ, nous devons le rencontrer dans la vie.»
Trois chances de rencontre avec Jésus-Christ
Il y a trois situations «dans lesquelles nous pouvons rencontrer Jésus-Christ : dans la premiers moments, dans nos ancêtres, et dans la loi», a expliqué François. La Lettre aux Hébreux nous indique comment faire : «Retournez à la mémoire de ces premiers temps, après votre conversion», vous qui étiez si fervents… «Chacun de nous a des temps de rencontre avec Jésus». Dans notre vie il y a eu «un, deux, trois moments, dans lesquels Jésus s’est rapproché, s’est manifesté. Ne pas oublier ces moments : nous devons aller de l’avant et les reprendre parce que ce sont des moments d’inspiration, dans lesquels nous rencontrons Jésus-Christ.»
«Chacun de nous a des moments comme ça, a expliqué le Pape. Quand on a rencontré Jésus-Christ, quand on a changé de vie, quand le Seigneur fait voir la propre vocation, quand le Seigneur rend visite dans un moment difficile. Nous, dans le cœur, nous avons ces moments. Cherchons-les. Contemplons ces moments. La mémoire de ces moments dans lesquels moi j’ai rencontré Jésus-Christ. La mémoire de ces moments dans lesquels Jésus-Christ m’a rencontré. Ils sont la source qui me donnera les forces.»
«Est-ce que je rappelle de ces moments ?», s’est demandé François. «Des moments de rencontre avec Jésus quand il m’a changé la vie, quand il m’a promis quelque chose ? Si nous ne nous en rappelons pas, cherchons-les. Chacun de nous en a», a expliqué le Saint-Père.
Cultiver la mémoire des ancêtres
La deuxième occasion de rencontre avec Jésus peut venir à travers la mémoire des ancêtres, que la Lettre aux Hébreux appelle «vos chefs, ceux qui vous ont enseigné la foi». Paul aussi, dans la deuxième lettre à Timothée, l’exhorte ainsi : «Rappelle-toi de ta maman et de ta grand-mère qui t’ont transmis la foi». «La foi, nous ne l’avons pas reçue par la poste», a ironisé François, «mais des hommes et des femmes nous ont transmis la foi», et la Lettre aux Hébreux le dit : «Regardez-les, eux qui sont une multitude de témoins, et prenez de la force d’eux, eux qui ont souffert le martyre».
Quand l’eau de la vie devient un peu trouble, a expliqué François, «il est important d’aller à la source et de trouver dans la source la force pour aller de l’avant. Nous pouvons nous demander : est-ce que je garde la mémoire de mes ancêtres ? Est-ce que je suis un homme ou une femme avec des racines ? Ou est-ce que je suis devenu déraciné, éradiqué ? Est-ce que je vis seulement dans le présent ? Si c’est comme cela, il faut tout de suite demander la grâce de retourner aux racines», à ces personnes qui nous ont transmis la foi.
Enfin, la loi, que Jésus évoque dans l’Évangile de Marc. Le premier commandement est : «Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu».
«La mémoire de la loi. La loi est un geste d’amour que le Seigneur a fait avec nous parce qu’il nous a signalé la route, il nous a dit : par cette route tu ne te tromperas pas. Revenir à la mémoire de la loi. Non pas la loi froide, celle qui semble simplement juridique. Non. La loi d’amour, la loi que le Seigneur a inséré dans nos cœurs.»
«Est-ce je suis fidèle à la loi, est-ce que je me souviens de la loi, est-ce que je répète la loi ?», s’est encore demandé François. «Parfois, nous aussi les chrétiens, aussi les consacrés, nous avons des difficultés à répéter la mémoire des commandements : “Oui oui, je m’en souviens, mais ensuite à un certain point je me trompe, je ne me souviens pas.”»
Garder le regard tourné vers le Seigneur
Se rappeler de Jésus-Christ, a conclu François, signifie avoir «le regard fixe vers le Seigneur» dans les moments de ma vie dans lesquels je l’ai rencontré, des moments d’épreuve, dans mes ancêtres et dans la loi. Et la mémoire, «ce n’est pas seulement un pas en arrière». C’est un pas en arrière pour aller de l’avant. La mémoire et l’espérance vont ensemble. Elles sont complémentaires, elles se complètent. «Souviens-toi de Jésus-Christ, le Seigneur qui est venu, a payé pour moi, et qui viendra. Le Seigneur de la mémoire, le Seigneur de l’espérance.»
Chacun de nous «peut prendre aujourd’hui quelques minutes pour se demander comment va la mémoire des moments dans lesquels j’ai rencontré le Seigneur, la mémoire de mes ancêtres, la mémoire de la loi». Et ensuite, «comment va mon espérance, en quoi j’espère. Que le Seigneur nous aide dans ce travail de mémoire et d’espérance.»
Vaticannews.va

11:16 Publié dans PAPE | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2018

LA SÉRÉNITÉ DU PAPE FRANÇOIS

 

Savez-vous pourquoi le Pape dort si bien ?

Antoine Mekary

PAPE SOURIANT.png

Oui, le pape François a un secret pour entretenir son sommeil et une belle énergie au quotidien. Saint Joseph n'y est pas étranger.
Pour le pape François, le catholique ne doit pas avoir peur des tempêtes, ou des vents contraires mais doit avancer avec confiance, en s’agrippant à la paix et la sérénité que Dieu infuse dans son cœur. Pour l’y aider, tant de saints se révèlent des soutiens efficaces et « s’abandonner » à leur intercession en les intégrant dans les petits gestes de la vie quotidienne peut avoir des effets qu’on serait loin d’imaginer. Quand on demande au pape François quelle est la source de sa sérénité malgré les difficultés, les tensions et les oppositions rencontrées depuis le début de son pontificat, il répond sans hésiter : saint Joseph. Un attachement qui remonte au jour où, à Buenos Aires, alors qu’il allait sur ses 17 ans, il sut avec certitude qu’il deviendrait prêtre, en entrant par hasard, « comme poussé par un étrange besoin », dans la basilique Saint-Joseph, confia-t-il. Depuis, il dispose non seulement d’une statuette de saint Joseph sur sa table de chevet, mais aussi de deux autres dans son bureau.
Pour le Pape, avoir « saint Joseph endormi » près de lui, sur sa table de nuit est beaucoup mieux qu’un calmant : « S’il y a un problème, j’écris un petit mot à saint Joseph et je le mets sous une statuette que j’ai dans ma chambre pour qu’il le rêve… pour qu’il prie pour ce problème », a-t-il souligné au cours d’échanges avec les supérieurs généraux des congrégations religieuses. Mais ce n’est pas la seule fois que le Saint-Père a parlé des bienfaits de cette image de saint Joseph endormi, une image insolite en Europe mais que l’on voit beaucoup en Amérique latine. Il en a parlé aussi en janvier 2015, lors de son voyage aux Philippines. Désormais, assure-t-il, « saint Joseph dort sur une liasse de petits mots. Et moi je dors bien. C’est une grâce de Dieu. Je dors toujours six heures. Et je prie, je prie à ma façon… ».
« Un modèle de confiance et de foi »
Pour bien comprendre de tels bienfaits venant de saint Joseph dans cette posture, il faut y voir la leçon de confiance et de foi qu’elle inspire. Le Pape insiste beaucoup sur cet aspect. Si Joseph est souvent décrit en train de dormir dans les Saintes Ecritures, en compagnie d’un ange, c’est pour mieux souligner cette vérité essentielle selon laquelle « Dieu révèle son plan d’amour sur nous, quand nous sommes au repos ». Le Pape s’y évertue tous les jours, et ne cesse d’encourager tout un chacun à prendre chaque jour un moment de « repos dans le Seigneur » pour connaître la Volonté de Dieu dans leurs vies. Le repos est nécessaire « à la santé de nos esprits et de nos corps », affirme le Pape. Oui, ce n’est pas toujours facile d’y parvenir avec tous les fardeaux qui pèsent sur la vie de chacun, mais ce moment « est essentiel pour écouter la voix de Dieu et comprendre ce qu’il demande ». Sous l’inspiration du Saint-Esprit, Joseph avait déjà compris et pratiqué ce que saint Paul, plus tard, recommandera aux chrétiens : « Ne soyez inquiets de rien mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes » (Phil 4, 6).
Chaque jour le Pape consacre du temps pour se reposer dans le Seigneur. Et c’est probablement la raison de toute cette énergie qu’il dégage et de ce sourire confiant qu’on lui connait. Comme saint Joseph, après le sommeil, l’action. Entrer dans le monde avec la force de la prière, sous la protection de Joseph qui dort et tout en dormant prend soin de l’Eglise.

ALETEIA

17:46 Publié dans PAPE | Lien permanent | Commentaires (0)

04/05/2018

1er MAI 2018 : CHAPELET DU PAPE DANS UNE ÉGLISE DU SUD DE ROME

Le Mardi 1er Mai 2018, le St Père a voulu commencer le mois de Marie en récitant le chapelet dans une petite église dédiée à La Mère du Divin Amour

 

17:52 Publié dans PAPE | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2018

LE PAPE AUPRÈS DE SAINT PADRE PIO

PADRE PIO

Samedi dernier, 17 Mars 2018, le Pape s'est rendu en pèlerinage à PETRELCINA, lieu où a vécu et est mort le SAINT PADRE PIO DE PETRELCINA, à GIOVANNI ROTONDO( à l'occasion des 100 ans des stigmates reçus par le Saint)

 

17:33 Publié dans PAPE | Lien permanent | Commentaires (0)

15/03/2018

3 TÉMOIGNAGES SUR LE PAPE FRANÇOIS

 

 

 

Capture d’écran 2018-03-14 à 17.10.57.png

EN L'HONNEUR DES 5 ANNÉES DE PONTIFICAT DU PAPE FRANÇOIS, VOICI 3 TÉMOIGNAGES SUR LUI (en audio seulement)

Mgr DUFOUR (Aix-en-Provence)

https://media.vaticannews.va/media/audio/s1/2018/3/13/11/134329305_F134329305.mp3

 

Arnaud BÉDAT (Journaliste Suisse) et Frère Aloïs (Taizé)

https://media.vaticannews.va/media/audio/s1/2018/3/13/16/134329766_F134329766.mp3

17:21 Publié dans PAPE | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique